Dernières informations :

Conseil municipal :

Le prochain conseil municipal aura lieu le lundi 17 février 2020 à 18h00 à la mairie de Proveyzieux.

Ordre du jour :

1. Approbation du compte rendu du conseil municipal du 16/12/2019.

2. Approbation du compte de gestion 2019 du comptable public du budget principal.

3. Approbation du compte administratif 2019 du budget principal.

4. Affectation des résultats 2019 au budget principal 2020.

5. Electrification du réservoir du Mollaret : autorisation donnée au Maire à signer la convention avec Enedis et tous les documents afférents à ces travaux.

6.Jardin partagé : autorisation donnée au Maire à signer la convention avec le Président de l’Amicale de Proveysieux, porteur du projet.

7. Adressage : approbation des dénominations des voies et de la numérotation métrique des habitations.

8. Adressage : demande de subvention à la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


Discours de Christiane Raffin, Maire de Proveyzieux : 

Merci à vous d’être présents à cette traditionnelle manifestation de la vie communale, pour ce moment républicain convivial et festif que sont les vœux du maire.

C’est toujours avec beaucoup de plaisir que les élus et moi-même, nous vous accueillons à Proveyzieux où il fait bon vivre, car une cérémonie des vœux est un temps fort de contacts, un moment de rencontres, d’échanges et de réflexion entre les habitants du village et d’ailleurs, les élus et les notables.

Aujourd’hui, c’est avec un pincement au cœur et une certaine émotion que je préside cette cérémonie des vœux, la dernière après 12 ans de mandat de maire.

Je ne reviendrai que très brièvement sur les raisons qui font que je ne me représente pas.Depuis le décès de mon époux, je n’ai plus le tonus nécessaire, physiquement et psychologiquement pour  assumer mes tâches, mes responsabilités avec efficacité, comme par le passé.J’ai beaucoup donné de ma personne depuis 14 ans, au détriment, souvent, de ma famille.J’ai aussi beaucoup donné financièrement ; mais, je ne regrette rien, au contraire.

Et puis,, il est temps de laisser la place à d’autres, de passer le “crochon”, comme on dit en patois de chez nous !

Des mandats électifs sont très chronophages, mais, ô combien passionnants ! C’est un vrai sacerdoce, qui demande beaucoup de sacrifices et d’abnégation. C’est une expérience très enrichissante, bien que j’aie connu, comme tout élu, critiques, intimidations, délations… mais aussi, la proximité et les contacts avec les habitants, les rapports avec la Métro, et ce , depuis 2011, bien avant la fusion.

J’ai eu le bonheur et l’honneur d’appartenir à la majorité à la Métro, d’être à l’exécutif, donc de pouvoir suivre de près les relations entre la Métro et la commune, et d’être impliquée dans les décisions.

J’ai eu le bonheur et le plaisir de côtoyer des notabilités, de travailler avec les députés, les conseillers départementaux, les sénateurs, les conseillers généraux autrefois, des présidents et vices-présidents, d’entretenir avec elles et eux, des relations amicales, de travail  et de confiance.

Ce que je suis devenue, je le dois à mon époux. Je lui dois cet hommage aujourd’hui.

C’est parce que j’étais la femme de Simon Raffin que j’ai été élue en 2006, alors que je me présentais seule contre une liste de 5 personnes lors d’une élection partielle. Simon, qui m’a toujours soutenue, et qui était fier que j’ai continué la tradition familiale, puisque, dans le passé, à partir de1840, ses arrières grands-pères  paternels ont été maires ou adjoints, que son arrière-grand-père maternel a été maire de 1883 à 1908, et que lui-même a été 1er adjoint sous le mandat d’Ernest Denat en 1972. Une longue tradition familiale !!

Mais, comme dit le proverbe, “En voulant trop parler de soi, on finit par lasser les autres”…

Je remercie mes collègues élus pour leur travail tout au long de ce mandat, chacun apportant sa pierre à l’édifice ; un soutien que j’apprécie au quotidien. Merci pour votre fidélité et votre intégrité.

Au nom de la commune, je tiens à remercier  et à féliciter les associations, nombreuses et dynamiques qui œuvrent tout au long de l’année pour proposer à nos concitoyens activités et animations diverses, ainsi que les bibliothécaires, les employés communaux pour leur travail, leur dévouement et leur professionnalisme . Je suis exigeante et pas toujours commode ! Ils sont méritants !!

Mes remerciements vont aussi aux membres  du CCAS, élus et non élus pour leur implication  et tout particulièrement à Marie-Laure Balandine, vice-présidente , en qui j’ai mis tout  ma confiance.

Bienvenue aux nouveaux habitants, récemment installés dans notre  belle  commune.

Je vous invite  à partager l’histoire de notre village, ses traditions, ses projets, sa vie associative, et culturelle, véritables vecteurs d’ intégration. Je le dis tous les ans, mais vous n’étiez pas là !…

Quels principaux effets positifs pour la commune peuvent être tirés de ces deux mandats ?

Je puis en parler en toute tranquillité, puisque je ne me représente pas… Certes, il n’y a pas de quoi pavoiser… Et puis, il y a ce qui se voit et ce qui ne se voit pas !! Mais, néanmoins, pour dire les choses simplement, je suis fière de ce qui a été fait au vu de nos moyens financiers… et aussi avec nos collaborateurs.

Il y a eu des travaux sur le réseau d’eau, quand nous en avions la compétence :

– l’achèvement du renforcement du réseau d’eau potable et de la sécurité incendie, et l’enfouissement des réseaux secs (lignes électriques et téléphoniques ) en  partie amont et  aval du Mollard

– la réalisation d’un Schéma directeur d’assainissement et  d’un Schéma directeur d’eau potable

– la modernisation du réseau d’eau potable et la prolongation de la conduite communale de Rigaudière à Bellevue, nécessaire pour les habitants de ce hameau qui n’avaient que l’eau de l’ASA de Bréduire et du Châtelard non traitée

– des compteurs de sectorisation sur le réseau bas de la commune pour les recherches de fuites ont été posés et  2 réducteurs de pression ont été changés

-des travaux étaient nécessaires sur le réservoir de Bréduire

-imposé par décret, nous avons remplacé le compteur vétuste du réservoir du Mollaret

-nous avons eu l’opportunité d’acheter 15 l/m d’eau de Bréduire et du Châtelard à la SCI du Néron à St Égrève

– avec la SAUR, campagne de changement des compteurs d’eau

Concernant la voirie :

-busage sous le chemin rural du Cournet, nécessaire pour maintenir son intégrité

-aménagement d’un parking à Rigaudière

-achat d’un terrain à Savoyardière en vue d’y aménager un parking

-aménagement du carrefour accidentogène au Mollard

Des travaux, aussi, sur les bâtiments et biens publics :

-l’informatisation de la bibliothèque et le câblage de la salle des fêtes

-la mise en accessibilité du rez-de-chaussée de la mairie et de l’entrée  du cimetière et de l’église

-le monument aux morts a été restauré

-le toit de l’église également en  2011 grâce à des  travaux acrobatiques

-rénovation du gymnase et de la salle des fêtes

Pour la sécurité des personnes et des biens :

-suite à de nombreuses chutes de pierres, protection des hameaux du Mollard et de la partie amont de la Chiaise  avec pose de grillages pare-blocs et établissement du plan communal de sauvegarde

Nombreux travaux d’aménagement à l’école :

-redistribution des locaux, peinture, réfection des sols, agrandissement, restructuration et modernisation de la cuisine, achat d’un lave-vaisselle professionnel, d’un four de remise en température, d’un réfrigérateur – congélateur,

-réhabilitation du préau

-Achat de tableaux interactifs, de rétroprojecteurs, de jeux , de mobilier

-pose de stores à l’école et au gymnase

-goudronnage de la cour de l’école, aménagement et sécurisation du terrain de sports

-prise en charge de l’accueil périscolaire du matin et du soir, auparavant à la charge de l’APE ; un coût élevé pour nos finances

-et récemment, la réfection totale du toit de l’école, tout en gardant le cachet de ce bâtiment type Jules Ferry, inauguré le 19 octobre 1884

Des travaux importants, aussi, sur le réseau électrique :

-éradication des “ballons fluos” de l’éclairage public, obligatoire, et renforcement du réseau basse tension aux hameaux de Rigaudière/Garcinière

L’adressage de la commune est en cours.

Du temps où nous appartenions à la CCBSC, notre commune a bénéficié de travaux et prestations:

-création d’un chargeoir au col de la Charmette, réfection totale de la voirie communale d’intérêt communautaire, pose de containers semi-enterrés, animation enfance-jeunesse

Avec la Métro :

-dès la fusion en 2014, c’est un véritable service public qui est arrivé dans la commune, avec les transports en commun, le flexo à la demande

-puis, après la prise de compétence de l’eau potable en 2015 par la Métropole, son premier chantier fut le maillage entre les réseaux du Montenu et de Bréduire ; travaux que nous avons payés puisque nous avions transféré notre budget “eau” comme nous le devions dans le cadre de la loi MAPTAM.

-le PLUi a été voté le 20 décembre dernier en conseil métropolitain après enquête publique; la commune est pénalisée à cause du PPRN approuvé par la Préfecture en 2000, qui interdit toute infiltration, même en aléa faible de glissement de terrain

-dans quelques mois, la SPL  Eaux de Grenoble va électrifier le réservoir du Mollaret

-Il y eu aussi, au printemps dernier, les travaux sur le pont sur le Tenaison au col de la Charmette

Nous faisons partie du SIVOM du Néron et, sous ce mandat, construction de la piscine intercommunale qui ouvrira le dimanche 6 septembre 2020.

Le Département, outre les subventions pour soutenir nos travaux, et grâce à l’appui de Pierre Ribeaud , de lourds travaux de voirie ont été faits sur notre commune : réfection totale de la RD 105 de Saint -Égrève au Mollard , pose de filets pare-blocs le long de ladite RD, remise en état de la route du col de la Charmette après chaque saison hivernale.

Et si nous parlions de nos finances ?

Les sacrifices consentis, la gestion drastique de la commune , nous ont permis, sur 2 ans, de redresser la barre, de… sortir la tête de l’eau… et de dégager un excédent ! relativement confortable, ce qui nous permet d’envisager le futur avec plus de sérénité…

La situation est moins pire que ce l’on craignait… même si ça ne se dit pas en français… je me permets cette incorrection !

Quant à l’année 2019 qui vient de s’écouler, ce fut… l’année “catastrophe” !

– À commencer par la mini-tornade du 1er juillet qui s’est abattue sur une partie de la commune, causant de gros dégâts au toit de l’église, aggravés par les forts coups de vent en fin d’après-midi le 11 août qui ont arraché le bâchage qui est tombé dans le cimetière côté vallée, cassant et emportant les tuiles de la sacristie et de la chapelle latérale.

Déclarations à l’assurance, expertise, et des charges financières non prévues pour la commune ! franchise et vétusté des tuiles retenue.

Je remercie les généreux donateurs qui nous ont aidé à “éponger ” une partie de ces frais.

– Puis, pollution de l’alimentation du réseau bas de la commune desservi par le réservoir de Bréduire, pollution décelée par des analyses le 1er août, nécessitant la mise en place de mesures d’urgence par la Métro et la SPL Eaux de Grenoble Alpes : livraison de packs d’eau minérale pendant la soirée et la nuit, et dès le lendemain matin, mise en service du maillage avec le réservoir du Mollaret alimenté par la source du Montenu ; maillage toujours en service ; nous ne pouvons que nous réjouir de sa construction…

– Et, cerise sur le gâteau… tempête de vent, de nouveau, dans la soirée du 1er octobre ! Une partie du chemin rural de la boucle du Montenu, à Planfay, s’est effondrée suite à la chute de gros arbres déracinés. Et, de nouveau, expertise, contre-expertise et des tracas pour la commune, mais aussi pour le propriétaire des arbres…

Au nom de mon conseil municipal, je vous présente mes vœux les plus chaleureux de bonheur, santé, joie, de réussite et de paix pour cette nouvelle année, pour vous et tous ceux qui vous sont chers.

Je souhaite à notre commune, modeste, mais ô combien privilégiée, qu’elle garde son dynamisme, sa qualité de vie dans son site exceptionnel, dans son écrin de verdure et de montagnes, quelle garde son identité et son authenticité dans cette grosse intercommunalité qu’est la Métro, qu’elle y trouve et y fasse sa place, tout en restant le Proveyzieux que nous aimons !

Ne laissons pas disparaître ce joyau !

Gageons qu’une équipe dynamique prendra les rênes de la gestion et de l’administration de notre commune si attachante ; c’est une belle et formidable aventure !

Nul ne peut rester indifférent au sort, à l’avenir de notre petit pays des Hauts de Chartreuse ! Gardons à l’esprit que la commune est le 1er maillon de proximité.

Belle et heureuse année à tous !

Belle et sereine vie aux deux centenaires de notre village !

Bonne chance à celles et ceux qui auront le courage et la volonté de poursuivre la tâche ardue,mais ô combien fascinante, en s’engageant comme élus !